Conseil en rénovation énergétique

Conseil en rénovation énergétique

Favoriser une bonne isolation, utiliser les matériaux adéquats et choisir des équipements performants... Autant d'éléments essentiels à prendre en compte lors de la rénovation énergétique de votre bâtiment ou de votre immeuble. Afin de ne rien laisser au hasard lors de vos travaux de rénovation, Edimm vous propose un accompagnement personnalisé. 

Adeptes des grands volumes et habitués à gérer les demandes de diagnostic pour de nombreux grands comptes, nos experts diagnostiqueurs disposant tous d'une habilitation BE vous accompagnent pour toutes les études thermiques de bâtiment. Particuliers, bailleurs, gestionnaires de patrimoine, directions immobilières...

Choisissez un partenaire de confiance et reconnu pour son expertise, faites appel à l'expertise EDIMM !

Notre méthodologie

Définition des objectifs de la prestation

1

Etude documentaire préalable au diagnostic

2

Relevés sur site

3

Analyse technique des données

4

Rapport et restitution de l’Audit

5

Vous avez des questions ?

Les travaux réalisés suite à un audit énergétique permettent de gagner sur 3 points :

- La valeur globale de l'habitation
- Le confort d'habitation
- Des économies substantielles de facture énergétique.

Une étude énergétique consiste à reprendre la manière dont a été construite la maison à l'origine, monter dans les combles, regarder le toit et les murs, éventuellement ouvrir une prise électrique pour voir ce qu'il ya dedans pour identifier dans quels matériaux elle a été construite.

Dans un deuxième temps, nous utilisons un logiciel qui permet d'analyser toutes les données collectées. Ce logiciel permet d'établir une simulation afin de prédire les ameliorations suite à la pose d'une isolation du toit, des murs ... Cette étape permet également d'évaluer les coûts afin de dialoguer avec le propriétaire en fonction de son budget.

Avoir une approche globale des travaux permet d'éviter certaines erreurs. L'erreur classique est de se précipiter et de faire tout de suite, comme par exemple le remplacement de ses fenêtres. Il vaut mieux commencer par prendre du recul, avoir une approche globale sur sa maison, regarder l'ensemble des endroits qui peuvent être isolés et évaluer les coûts. Une étude complète  vous emmènera à prendre les bonnes décisions afin de dépenser votre argent de manière beaucoup plus efficace.

Afin de réaliser correctement l’Audit énergétique, il est nécessaire que le MOA fournisse au bureau d'étude thermique (BET) les documents suivants (recueil de données) :

  • Plans du bâtiment (plans de niveaux, élévations, CVC,…)
  • Composition du bâti (CCTP, mise à jour après travaux,…)
  • Les factures d’énergie des 3 dernières années (a minima)
  • Documentation technique des systèmes énergétiques
  • Description des travaux (Construction, agrandissement, rénovation, …)
  • Fonctionnement du bâtiment (zones chauffées, refroidies, ventilées, éclairées,…)

La liste n’est pas exhaustive et peut être complétée lors de la réalisation de l’AE avec tout document jugé utile par l’intervenant en charge de l’AE.

Travail sur place :

Le temps de présence sur site de l’intervenant est défini de concert avec le MOA, en fonction du type de bâtiment, de sa surface, des objectifs de l’audit énergétique.

Le travail sur place permettra à l’intervenant de vérifier toutes les données fournies par le MOA en inspectant consciencieusement le site (bâti et systèmes).

En fonction des objectifs, l’intervenant procèdera à toutes sortes de mesures (surfaces, températures, éclairement,…) pour évaluer le niveau de service réel, la performance des systèmes techniques, l’utilisation réelle du bâtiment.

Analyse :

A partir de tous les éléments recueillis (documents fournis et relevés sur site), l’intervenant analysera le potentiel d’économie d’énergie du site étudiée. Pour cela, il évaluera les performances du bâti, des systèmes, des services, ainsi que la performance globale prenant en compte tous les éléments et leurs interactions. L’utilisation des logiciels WinPTZ (pour les habitations collectives) et Pleïades+Comfie (pour les bâtiments tertiaires) permettra d’affiner les calculs en tenant compte du maximum de paramètres. Il s’agit de l’état initial du site.

Après avoir défini l’état initial, l’intervenant doit identifier toutes les opportunités d’amélioration de l’efficacité énergétique (qui sont fonctions de l’état actuel, des références, des technologies actuelles, de l’expertise de l’intervenant). Les différentes actions définies seront quantifiées grâce à des indicateurs tels que le gain énergétique, le temps de retour sur investissement.

Rapport :

Le rapport est élaboré pour le MOA et reprend toutes les données de l’audit énergétique énoncées ci-dessus. Il permettra au MOA de comprendre l’état actuel du site audité et d’appréhender et comparer les améliorations énergétiques proposées.

A l’issu de ces opérations, le Référent technique :

  • valide le rapport avant sa transmission au MOA (pour que celui-ci puisse en prendre connaissance avant la restitution)
  • archive le dossier dans ANALYSIMMO en intégrant l’arborescence de dossier et de fichier WinPTZ ou Pleïades+Comfie dans un fichier compressé qui sera intégré dans le dossier ANALYSIMMO portant la référence adéquate.

La construction passive concerne les maisons, les immeubles, les logements sociaux, les bâtiments tertiaires dans le neuf ou en rénovation. 

La maison passive par sa conception (isolation renforcée, fenêtres les plus isolantes, suppression au maximum des déperditions thermiques), consomme 90 % d’énergie de chauffage en moins qu’une construction existante, et environ 50% de moins qu’une maison nouvellement construite selon la réglementation thermique actuelle (RT 2012). Le confort intérieur est incomparable. L’hiver, les occupants ressentent la sensation de bien être. La ventilation double flux récupère la chaleur et assure une température uniforme dans toutes les pièces. L’étanchéité à l’air de l’enveloppe, la filtration des polluants et un réseau de gaines de ventilation silencieux participent au confort. L’isolation et la conception assurent l’inertie thermique du bâtiment, permettant de résister aux  fortes chaleurs. Il n’y a pas de surchauffe l’été. Les simulations informatiques dès la conception garantissent que la température ne pourra pas aller au-delà de 25°C pendant plus de 10% de l’année.

La construction est bioclimatique:  

  • Elle prend en compte compte son environnement et en particulier l’orientation Sud pour optimiser les apports solaires gratuits.

La Construction Passive est également évolutive : 

  • Tout d’abord elle est la plus sobre en énergie possible, ce qui permet de passer ensuite facilement  en un bâtiment à énergie Positive en ajoutant de la production d’énergie renouvelable (solaire, solaire thermique, géothermique, éolien…). 

Le bâtiment passif est un bon investissement car il est plus cher à la revente. En effet, il sera déjà aux normes règlementaires futures. De plus, les faibles coûts d’exploitation et de chauffage se valorisent. La labellisation bâtiment passif n’est pas une obligation mais elle est la garantie du respect des règles de l’art et d’une bonne mise en oeuvre.

 
EDIMM vous aide et vous accompagne dans cette démarche Bâtiment Passif :
-    étude de faisabilité pour les projets neufs ou en rénovation,
-    assistance dès la conception du projet et sur la durée du chantier,
-    constitution  du Dossier  de  Labellisation Maison Passive 

Un document qui récapitule les critères de certification passive en cliquant ici. Retrouvez plus d’information sur  www.lamaisonpassive.fr

Vous souhaitez un devis personnalisé ?

Faire une demande